JACQUES GIRERD

LE TEMPS DES FORETS - Jeudi 14 mars 21h

C'est dans le cadre d'un héritage familial, où les produits naturels étaient la référence qualitative,  que j'ai posé les bases de mon rapport à la nature, c'est à dire la perception d'une terre nourricière qu'il fallait respecter.

Ainsi, avec mon grand-père paternel, j'ai le souvenir, enfant, de cueillettes matinales. Nous parcourions les prairies et les bois à la recherche de champignons, noix ou châtaignes selon les saisons. Il me sollicitait aussi pour le jardinage, ce que je vivais, à l'époque, plutôt comme une contrainte...

Quelques années plus tard, dans la foulée de plusieurs  périples et voyages, je décidais de partir à Londres. Question nature, j'aurais pu trouver mieux !

Ce fût pourtant en milieu citadin, que  l'éveil et le développement de ma conscience écologique, s'amorça. Le sujet de la déforestation fut ma clef d'entrée. Très vite, je retrouvais un fil conducteur avec la terre nourricière. Dés lors l'agriculture bio devint ma référence que ce soit sur un plan alimentaire, environnemental ou du point de vue de la santé.

Cependant, aujourd'hui, c'est autour de l'espace forestier que je m'investis plus. 

 

Pourquoi la forêt ?

C'est pour moi un lieu spécial, car on peut l'aborder de multiples façons. Que ce soit d'un point de vue symbolique, scientifique, spirituel, énergétique, thérapeutique, médicinal, comestible, ludique ou récréatif pour n'en citer que quelques uns.

C'est cette richesse là qui m'inspire et sa dimension holistique.

Actuellement dans ma pratique personnelle, le contact avec la forêt, la nature me manque très rapidement lorsque je ne l'ai pas.

Je trouve à la fois, un refuge dans les moments de tempête, un émerveillement selon mes humeurs, un apaisement et une reconnexion intérieure profonde. Mes sens sont en éveil et j'accède à une partie de moi-même que le quotidien sollicite peu.  C'est pourtant là, que se situe mon élan de vie fondamental. Cette connexion à la nature m'est essentielle.

C'est cette exploration, étayée sur mon expérience, que je désire partager à travers la pratique du Shinrin-Yoku.

1er guide français, formé et certifié en tant que Guide Forêt Thérapie, par l'Association of Nature and Forest Therapy,  je perçois ma fonction, de la manière suivante : 

- je vous invite à découvrir une forêt que j'ai choisie,

- j'optimise les conditions pour vous permettre de lâcher-prise au mieux, 

- je vous propose des interactions avec les différents éléments présents dans le but de faciliter votre connexion.

Ensuite, la forêt prend le relais pour agir, que ce soit sur un registre bien-être ou plus thérapeutique.
 

Comment ne pas mentionner, après avoir reconnu tant de vertus à la forêt, mon envie de contribuer à sa protection et  à sa valorisation. Les dangers sont multiples : surexploitation, déforestation, feux, menaces naturelles, pour n'en nommer que quelques uns.

 Il m'est difficile d'ignorer qu'une nature détériorée ne peut signifier qu'un futur très incertain pour nous humains, avec une activité sociale et économique dégradée, mais aussi pour de nombreuses formes de vie. C'est pourquoi, j'ai choisi de faire de l'harmonie homme nature, l’élément central de mon engagement personnel.

 

***