Invités

DIDIER DELPEUX
CHRISTOPHE SWITZER
JEAN-CHRISTOPHE BOUCHER
JEAN PAUL SCHMITT
Guy Chapouillié
CHRISTIAN ROUAUD
COLLECTIF ACCUEIL MIGRANTS
JEAN BAPTISTE GILLET
WALID MATTAR
PHILIPPE REBBOT
RICHARD BARRAS
MARC JEDLICZKA
MONTS ET ENERGIES
VINCENT GAULLIER
IRENE BELLIER
JEAN PIERRE ALDEGUER
ASSOCIATION PALENQUE
HONORINE PERINO
JEAN-YVES POINT
JEANNOT OREGLIA
JULIEN HERY
MARIE PAULINE TACHON
ANNE LIGER
MATHIEU RAZY
GERARD BAZIN
ROGER SICAUD
JEAN LUC CHEVE
THIERRY DUCROIX
ANTOINE MELCHIOR DEBOMBOURG
ISABEL CLAUS / GUILLAUME ROBERT
EMMA BAUS

IRENE BELLIER

INTERVENANTE - NABOBA - Dimanche 4 Mars 18h40

 

Directrice de recherche CNRS / Médaille de bronze du CNRS 1997

 

Irène Bellier est diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1976), docteur en ethnologie et anthropologie sociale de l’EHESS (1986), vice-présidente du GITPA (Groupe International de travail pour les Peuples Autochtones).

 

Elle fut membre élu du Conseil Scientifique de l’EHESS de 2009 à 2013, et au Comité technique de l’EHESS de 2013 à 2017.

 

Elle assume depuis janvier 2010 la direction du IIAC/LAIOS.

 

De 2010 à 2015, elle a assumé la responsabilité scientifique du projet de recherche financé par le Conseil Européen de la Recherche ERC-AdG-249246 (SOGIP) « Scale of Governance : the UN, the States and Indigenous Peoples : issues and meanings of sef-determination at the time of globalization ".

 

Elle anime aujourd’hui le Réseau international de recherches (GDRI) JUSTIP "Justice et peuples autochtones".

 

Après une thèse sur les rapports entre les femmes et les hommes dans la société Mai huna, Tukano occidentaux d’Amazonie péruvienne (El Temblor y la Luna, 1991), elle s’est orientée vers l’anthropologie des institutions et du politique.

 

Elle a étudié la formation des élites à l’Ecole Nationale d’Administration (L’Ena comme si vous y étiez, 1993), puis la diversité culturelle de la haute fonction publique, à la Commission européenne (Anthropology of the European Union. Building, Imagining, Experiencing Europe, 2000).

 

Elle a conduit des recherches, en anthropologie des institutions, sur les questions de l’Etat et du pouvoir, sur le multilinguisme et le multiculturalisme à l’européenne, sur les politiques de développement.

 

Depuis 2001, elle travaille sur le mouvement international des peuples autochtones, à partir de l’étude des instances onusiennes en charge des questions autochtones.

 

Elle a suivi les négociations préparatoires à l’adoption de la Déclaration des Nations sur les droits des peuples autochtones, ainsi que les travaux des groupes de travail et de l’Instance permanente sur les questions autochtones.

 

De 2010 à 2015, elle a coordonné une douzaine de chercheurs, dans le cadre du programme ERC SOGIP, sur les transformations que les normes internationales produisent dans les Etats et régions où vivent les communautés autochtones.

 

L’équipe a travaillé sur une dizaine de pays en Amérique du Sud, Afrique australe, Océanie et Asie.

 

La recherche se poursuit à partir de partenariats internationaux (Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Espagne, France, Mexique, Norvège) sur les questions de justice, pour explorer sur un mode pluridisciplinaire les tensions normatives et les situations politiques, dans quatre domaines interconnectés : l’institution du droit et les institutions autochtones ; les demandes de citoyenneté, de consultation, de justice ; les territoires, les cartes, la justice environnementale ; les représentations et la participation des autochtones dans l’université, la ville, le musée.

 

Depuis 2010, le séminaire à l’EHESS Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones.

 

Au gré de nombeuses collaborations scientifiques, Irène Bellier a exploré plusieurs pistes transversales, aux frontières de l’interdisciplinarité, qui l’ont conduit à réfléchir, au sein du GEMDEV aux relations entre patrimoine et développement, et au sein d’associations professionnelles aux transformations du paysage de l’anthropologie en France, en Europe, et dans le monde.

 

Elle fut vice présidente du GEMDEV - Groupe d’Etude de la Mondialisation et du Développement - de 2001 à 2012.

 

Elle s’intéresse à l’émergence de nouveaux objets, à ce que "la question autochtone" fait à l’anthropologie et à la relation compliquée entre les catégories "indigène" / "autochtone".       

 

 

***





Festi'vache au cinéma Paradiso - place de la Mairie - 69850 St Martin en Haut

programme sur répondeur au 04 78 48 55 09 - Tel 04 78 48 68 07